Souvent, l’amour se cache

Je participe depuis le début de l’année au challenge “je lis aussi des albums” de Delivrer des livres. Aujourd’hui, je participe au premier rendez-vous mensuel et je vous parle d’amour!

J’ai mis du temps à trouver de quel livre j’allais vous parler aujourd’hui. Parce que je n’avais pas envie de parler d’amour entre parents et enfants, alors que c’est ce qu’on trouve le plus souvent dans les albums pour les tout-petits, qui sont mes lectures principales en ce moment, tant au travail qu’à la maison. Et puis j’ai farfouillé à la bibliothèque et j’ai (re)trouvé un album que j’aime beaucoup, la belle Madame Lola de Pep Montserrat.

Souvent, l'amour se cache

Personne ne remarque la beauté de madame Lola, sa grâce, ses mouvements délicats…

Souvent, l'amour se cache

Parce que la seule chose que les gens remarquent, c’est l’épaisse barbe de Madame Lola, la femme à barbe du cirque.

Souvent, l'amour se cache

Un jour, cependant, elle croise quelqu’un de différent, quelqu’un capable de voir ce qu’il y a de beau en elle, quelqu’un qui l’admire, du coin de l’oeil.

Souvent, l'amour se cache

L’admiration est réciproque et quand ils se regardent dans les yeux, c’est le coup de foudre.

Souvent, l'amour se cache

Parmi tous les gens qui les entourent, personne n’est sensible à la beauté de cette rencontre. Les autres restent obnubilés par la barbe de Madame Lola et par le défaut de Monsieur Gaston.

J’aime la délicatesse du texte. Les illustrations accompagnent à merveille le texte, et le jeu sur les cadrages est intéressant.

Ce livre parle donc d’amour, d’un coup de foudre, de la capacité à voir au delà des défauts, au delà du plus évident. Il parle aussi de la mesquinerie du plus grand nombre, incapable d’accéder à la beauté cachée. De la capacité à vivre sa propre vie et à être heureux sans se préoccuper du regard des autres.

Il amène à s’interroger aussi, sur sa propre capacité à aller au delà des apparences, à ne pas juger, à voir là beauté partout où elle est.

Défaut de bibliothécaire qui fouille dans son stock, ce livre n’est plus édité malheureusement. Mais à Paris, il est encore disponible dans une vingtaine de bibliothèques donc je pense qu’on peut le trouver relativement facilement.

Challenge bleu : 3/20

Challenge bleu : 3/20

Retrouvez toutes les participations à ce rendez-vous mensuel ici. Je n’ai pas encore eu le temps de faire le tour, parmi les albums que je connais je vous recommande fortement bizarre bizarre de Ponti dont parle Laurette et mon papa d’Anthony Browne dont parle Sophie.

Advertisements

2 thoughts on “Souvent, l’amour se cache

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s