Mon dessin d’Emmanuelle Houdart

Vous connaissez probablement tous, maintenant, mon amour pour les livres d’Emmanuelle Houdart. J’ai parlé de plusieurs de ses albums (Abrisles heureux parents, et bien sûr Tout va bien, Merlin !) et le nom du blog vient d’un de ses albums.

Et vous savez aussi peut être que j’ai eu 30 ans récemment. L’amoureux m’a alors offert un cadeau extraordinaire. Un dessin personnalisé par Emmanuelle Houdart !

portrait Emmanuelle Houdart

Il y a un livre personnage dans son prochain album, une maîtresse d’école bienveillante (je suis archi jalouse, l’amoureux a vu les dessins !), mais celui-ci, elle l’a fait juste pour moi !

Alors, vous m’y retrouvez ?

En ce moment, nous lisons…

Après celui de février, un nouveau “en ce moment, nous lisons…”. L’idée est de faire une mini présentation des livres du moment (et de mettre sur le blog une partie de ce que je publie sur mon compte instagram.

 

Donc, en ce moment, avec la puce (13 mois), nous lisons :

image

  • C’est la p’tite bête… d’Antonin Louchard (Thierry Magnier), grand classique de la petite enfance que j’avais déjà présenté rapidement ici
  • Une histoire qui… de Gilles Bachelet (Seuil jeunesse). J’aime beaucoup Gilles Bachelet quand il écrit pour les plus grands, je n’ai pas été déçue par sa première incursion dans la petite enfance ! Le texte coule tout seul, il y a de l’humour, c’est un plaisir.
  • En t’attendant… d’Emilie Vast (MeMo), un bijou de délicatesse sur l’attente d’un enfant, les transformations, le bonheur du partage… Pour moi c’est un cadeau idéal pour une future maman, mais il plait aussi aux enfants, chez nous il réjouit autant la puce que le magicien !

Jusque là, la puce prêtait peu d’attention aux livres (contrairement au magicien qui a adoré ça dès sa naissance). Depuis peu, elle s’y intéresse beaucoup, m’apporte c’est la p’tite bête avec un grand sourire… Vous imaginez que je suis RA-VIE ! Et puis on commence aussi l’histoire du soir avec les deux enfants et c’est un chouette moment, même si on prend soin de laisser sa liberté de mouvement à la puce, qui est loin de rester concentrée aussi longtemps que son frère !

 

Avec le magicien (bientôt 4 ans), nous lisons :

image

  • Ce n’est pas très compliqué de Samuel Ribeyron (Hong Fei), un bijou de délicatesse sur ce qu’on a dans la tête et dans le coeur.
  • En t’attendant… d’Emilie Vast (MeMo)
  • le lion et l’oiseau de Marianne Dubuc (La Pastèque). C’est le magicien qui l’a choisi après l’heure du conte à la bibliothèque où il l’a découvert. Et j’étais contente qu’on le rapporte à la maison parce que c’est un livre dont il faut s’imprégner, qui crée une ambiance pleine de douceur…
  • La folie des grandeurs de Kathrin Scharer (Minedition) dont j’ai parlé ici
  • Mille secrets de poussins de Claude Ponti (Ecole des Loisirs). Est-il utile de présenter Claude Ponti ? Depuis qu’on lit cet album, le magicien va tous les jours à l’école dans un “bus de poussins”, conduit par Blaise le poussin masqué, bien sûr !
  • Mon amour d’Astrid Desbordes et Pauline Martin (Albin Michel Jeunesse), parce que ça fait du bien de se dire que notre amour est inconditionnel. Et pour découvrir trois superbes albums sur la maternité, lisez cet article!
  • Petite salamandre : le magicien est abonné à cette revue depuis Noël et elle est vraiment très chouette !

 

Et moi ? Je me remets enfin à lire. J’ai dévoré le tome 2 de la passe miroir de Christelle Dabos (j’ai parlé du 1er tome ici) et j’ai envie de le faire lire à tout le monde !

Martinique au jour le jour #2

Jour 4 :

On prend un bateau-taxi pour aller pique-niquer à l’ilet chevalier, sans l’amoureux et la puce qui sont restés à la maison.

Plage très agréable, sable blanc, et des dizaines de crabes qui ont creusé leur trou dans la forêt derrière la plage, ce qui passionne le magicien et l’occupe un bon moment !

Par contre, un peu déçu au niveau snorkeling, on décide d’aller voir s’il y a une plage de l’autre côté de l’île. Ce n’est pas le cas et on finit par faire le tour de l’île. La balade vaut vraiment le détour : on traverse des forêts de cactus, une cote beaucoup plus sauvage, c’est magnifique ! En revanche, le faire en tongues, avec un magicien qu’il faut souvent porter, c’était pas l’idée du siècle…

Au retour, mes frères décident d’aller visiter l’usine de rhum La Mauny, alors que je rentre à la maison. Ils ont beaucoup aimé voir une usine en fonctionnement, et trouvé cette visite plutôt complémentaire de la présentation plus “culturelle” de l’habitation Clément (et puis il y a encore une dégustation ^^).

Jour 5 :

On laisse les deux enfants à ma mère, et c’est parti pour une sortie en kayak, direction la baignoire de Joséphine ! Une sortie à la demie-journée qui nous a déjà bien fait chauffer les bras ! Au programme, balade entre des ilets, baignade, eau transparente, snorkeling… Vraiment très sympa comme sortie !

La baignoire de Joséphine, c’est un haut fond entre deux ilets. On a donc pied “au milieu de la mer. Les gens y venaient pour les négociations sensibles : ils étaient sûrs qu’il n’y aurait pas d’oreille qui traine. Pas de négociation pour nous, on en profite donc pour… boire du rhum et manger des accras !

(avec l’amoureux et avec mes deux frères !)

Jour 6 :

Ce jour là, on part juste tous les deux, avec les enfants. Une journée rien qu’entre nous, ça fait du bien, aussi ! Et alors que les autres ne rêvent que de plage, j’ai quand même envie d’aller découvrir un peu Fort-de-France.

D’Anse à l’âne, un bateau nous emmène à Fort-de-France. C’est pratique (on évite les bouchons et la galère pour se garer), mais surtout ça fait partie du plaisir de la journée, surtout pour le magicien !

Balades dans les rues, achats de souvenir, resto au dessus du marché… On passe une très bonne journée !

Et il se trouve que LE monument à visiter à Fort-de-France est… la bibliothèque !

Le bâtiment (pavillon de l’exposition universelle transporté et reconstruit à Fort-de-France) est magnifique. Victor Schœlcher (qui a joué un rôle central dans l’abolition de l’esclavage) a légué tous ses livres à la bibliothèque de Fort-de-France. Une salle, magnifique (mais où les photos sont interdites) conserve donc le fonds ancien. Mais c’est aussi la bibliothèque municipale de la ville, et pas seulement un lieu patrimonial. On a donc fait une petite pause lecture dans la section jeunesse, autant pour les gosses que pour moi !

P1090718

On a ensuite fait un petit tour à la librairie, histoire d’offrir au magicien un album bilingue français/créole d’un éditeur local.

Au retour, à nouveau le bateau, et une petite pause baignade bienvenue à l’Anse à l’âne. La plage est moins sauvage que les autres, mais l’eau est claire et les enfants sont ravis !