La vie est douce

Oui, en ce moment, la vie est douce. Depuis la naissance de la puce en fait.

La puce est un bébé adorable et super cool. Le magicien est un petit garçon fascinant, qui s’il est parfois exaspérant, nous fait rire, nous surprend et nous impressionne chaque jour.

Nous avons trouvé notre équilibre à quatre beaucoup plus facilement que je ne le craignais.

Dans quelques jours, nous partons en vacances. En attendant, je passe quelques journées par semaine toute seule avec la puce, je la regarde, on a de grandes discussions à base de areuh, j’arrive même à trouver du temps pour écrire un peu ici ou à avancer différents projets. Et je profite le reste du temps de l’amoureux et du magicien.

La vie est douce

On se programme des balades sympas en famille.

On va s’installer tous ensemble pour boire un coup en terrasse au soleil sur un coup de tête en sortant de la crèche.

On tombe sur les voisins et nos enfants jouent ensemble dans le jardin. Même la perte de mes clés se termine en sympathique invitation.

On traine un matin, tous en pyjama, à quatre dans le lit.

Le magicien me court dans les bras quand je vais le chercher à la crèche.

On prend le temps de faire les choses,  on n’a presque pas d’impératifs d’horaires.

On profite du parc.

On mange de la pastèque, des pêches et du melon (et du chocolat aussi). On boit du thé glacé maison.

La puce regarde son frère d’un air admiratif.

Cet après-midi, je laisse les deux zouaves à l’amoureux et je vais au cinéma.

La vie est douce.

La vie est douce

Alors bien sûr, tout n’est pas parfait. Il y a des assiettes qui finissent par terre, des crises de larme, des moments d’énervement, de fatigue, de cris. Il y a le soir où Paul est rentré du travail et a trouvé ses deux enfants hurlant alors que je m’étais enfermée dans les toilettes tellement j’en pouvais plus. Mais c’est rare. Et j’ai l’impression de sortir d’un long tunnel qui aurait duré toute l’année scolaire. De retrouver de la légèreté, du plaisir à faire les petites choses du quotidien. Et ça fait du bien.

J’ai bien l’intention de profiter au maximum de ce temps un peu suspendu, avant ma reprise du travail en septembre. Reprise que j’attends avec une certaine impatience, mais qui va changer notre rythme, d’autant plus que le magicien entre à l’école en même temps !

Petits bonheurs à quatre

Cela fait déjà un mois que la puce est arrivée. Comme après la naissance du magicien, nous nous sommes installés pour 3 semaines chez mes beaux parents, pour nous faire chouchouter un peu et profiter de la campagne. Et en ce moment, j’aime :

les coquelicots du jardin

le sourire de travers de la puce, repue après sa tétée

sa fossette qui commence à apparaître, et qui ressemble à la mienne

manger des cerises et du melon

le magicien qui tient à accompagner sa sœur chez le médecin et qui lui caresse les cheveux pendant l’examen en disant “c’est moi ton grand frère”

bouquiner sur une chaise longue, la puce endormie dans mes bras, le magicien et son père qui jouent dans le bac à sable à côté de moi

Faire le marché (je ne le fais jamais à Paris, pour moi c’est lié aux vacances!)

mettre à la puce sa première petite tenue

Construire un “pont d’Avignon” en duplo avec le magicien

Écouter le magicien chanter les dizaines de chansons qu’ils connaît. J’ai un faible pour “Petrouchka, ne pleure pas”

Présenter la puce à ses tantes et à ses (nombreux) arrières-grands parents

Les deux enfants qui dorment en même temps en début d’après-midi, ce qui me permet de faire la sieste aussi !

Regarder le magicien jouer dans la piscine ou avec le jet d’eau et me dire que c’est cool de ne pas être à Paris quand il fait si chaud

Aller manger une glace au café ou aller au resto à 4, et se rendre compte que ça se passe très bien

S’installer dans le hamac avec la puce endormie dans mes bras

Quelques instants de calme, comme en ce moment, quand Paul s’occupe du magicien et que la puce fait une sieste

Bref, je profite, et je n’ai que ma tablette, donc c’est compliqué de publier sur le blog. Mais je ne vous oublie pas et je reviens bientôt !

Les petits bonheurs du moment (2 avril 2015)

Si les petits bonheurs hebdomadaires ne sont plus d’actualité, là j’avais envie de faire un petit point positif !

Boire un thé avec une amie, et prendre le temps de discuter vraiment, parce que pour une fois mon fils est à la crèche et le sien chez la nounou. L’écouter dire qu’elle sent son fils autonome et serein chez la nounou et que les premiers mois passés collé à elle dans l’écharpe de portage ou endormi dans les bras lui ont permis de se détacher sereinement quand ça a été le moment, contrairement aux “menaces” de “si tu le prends dans les bras dès qu’il demande, il ne deviendra jamais autonome”.

Lire de gentils témoignages sur internet. Des lectrices d’un des deux blogs qui disent s’en servir pour acheter des livres, une femme sur twitter que j’avais orienté vers la maternité des Lilas et qui me dit qu’elle y a trouvé une équipe à l’écoute, humaine et acceptant son choix. Et me dire que ma présence sur le net sert au moins un petit peu à quelque chose.

Participer à un atelier parents/enfants dans la crèche de mon fils et voir comme il est ravi, comme il chante et danse. Discuter avec d’autres mamans. Et prévoir de participer à la préparation du carnaval !

Se remettre au lit après avoir déposé le magicien à la crèche.

M’avachir sur le canapé pour regarder des séries débiles avec mon amoureux.

L’ami qui vient s’occuper du magicien un soir par semaine. Déjà, ça me soulage et c’est super sympa, on arrive même parfois à avoir 10 minutes pour discuter. Mais aussi parce que se dire qu’on a un ami sans enfant qui sort plus tôt du boulot pour venir s’occuper d’un 2 ans 3/4 surexcité (fin de journée oblige), c’est vraiment quelqu’un sur qui on peut compter.

Passer du temps avec mon meilleur ami, se promener, etc. Cette relation reste compliquée et le sera toujours, je pense, mais ça m’a fait vraiment plaisir.

Regarder le magicien jouer dans la cour de l’immeuble avec deux petits copains tout en discutant avec leurs mamans, se dire qu’on a des supers voisins.

Avoir commencé à faire du tri dans les armoires et les placards, pour préparer l’arrivée de la puce mais aussi pour répondre à un besoin d’air et d’espace. On est loin d’avoir fini, mais ça fait du bien !

Et là, je commence 5 jours en solo, le magicien et son papa sont partis passer le week end de Pâque en famille, moi je dois éviter de voyager. Je ne sais pas encore si c’est un petit bonheur ou non (disons que ça le sera quand je ferai la grasse mat’ demain matin, mais que quand même, ils vont me manquer…). Heureusement que la puce à venir me tient compagnie !

Petits bonheurs du moment

Encore une fois, des bonheurs un peu en décalé, mais on va dire que c’est parce que c’est l’été !

Ces temps-ci, donc, j’ai aimé :

– boire un thé glacé maison et me rendre compte que le thé “I have a dream” de chez mariage frères que j’ai eu pour mon anniversaire est encore meilleur glacé que chaud

– discuter longuement avec une amie que je n’avais pas eu au téléphone depuis trop longtemps

– mon mari qui a pris le temps de m’écrire une magifique lettre

– Jimmy’s hall, le dernier film de Ken Loach. Vraiment, je me suis régalée.

– tricoter en regardant “scandal” (oui, c’est une série complètement nulle, et oui, j’adore)

– passer du temps avec ma famille, m’occuper un peu de mon mini frère. Aller passer une matinée à la cité des enfants avec mon mini frère et le magicien. Pré-fêter l’anniversaire du magicien.

Petits bonheurs du moment

Et le magicien ? Voir son admiration pour Mini-frère, un grand de 4 ans, et les voir marcher main dans la main.

Les petits bonheurs du moment (15 juillet 2014)

Comme vous avez pu le constater, j’ai décroché (un peu) de mon ordinateur ces derniers temps… Et j’ai donc raté les petits bonheurs de la semaine dernière. Mais je n’ai pas très envie de rattraper scrupuleusement mon retard, alors voilà plutôt quelques bons moments en vrac :

– une soirée entre copines

– profiter du 14 juillet pour aller à l’opéra voir la Bohème de Puccini. C’était la première fois que je voyais un opéra. J’ai trouvé ça intéressant, impressionnant, virtuose… En revanche, alors que j’étais sortie de mon premier ballet complètement boulversée, ce n’était pas le cas hier. Mais c’était une chouette découvete. Et les deux heures de queue ont été l’occasion d’une bonne discussion avec un ami !

– une première matinée du magicien à la halte-garderie qui se passe bien. Bon, il faut dire qu’il était le seul enfant et que je suis restée tout le long… Mais il a l’air de se sentir à l’aise dans l’espace et l’auxiliaire de puericulture qui l’a accueilli a l’air super, la structure est très ouverte aux parents…

– une aprèm à discuter avec mon chéri pendant la sieste du magicien. Prendre un peu de temps…

– les vacances qui arrivent, et qui s’annoncent sympatiques : on va bien passer une semaine au bord de l’océan, comme l’année dernière. Et on va avoir un avant-goût de vacances le week end prochain : mon père et tous mes frères seront à Paris. Au programme, tourisme, fêter les deux ans du magicien, et emmener le magicien et mon mini-frère à la cité des sciences !

– le bébé d’une amie est né !

– prendre le temps de faire les soldes (sur internet, faut pas pousser) et recevoir des colis (“cadeau maman gros gros”!).

– faire de la peinture avec le magicien.

Je reviens très vite, cette fois, promis !

Petits bonheurs de la semaine (30 juin 2014)

Voilà des peitts bonheurs avec un jour de retard, parce qu’au lieu d’écrire des articles, j’ai préféré aller passer l’après-midi d’hier à l’école des loisirs à découvrir des livres très chouettes et à écouter parler Gerda Muller et Marie Desplechin (mais ça, ça sera dans les petits bonheurs de lundi prochain !).

Vous avez peut être remarqué que j’interviens un peu moins sur ce blog en ce moment. Plein de choses se mêlent : plein d’activités sur internet (Fille d’Album, mais aussi l’organisation de la rencontre des parents 2.0 parisiens, twitter où je trouve plein de liens passionnants), peu de temps et je ne veux pas passer tout mon temps libre sur mon ordi , et puis encore une fois une hésitation sur ce que je veux faire de ce blog, entre blog perso et blog de livres… Mais j’ai toujours aussi envie d’écrire ici, plein d’articles en tête et certains en préparation…

Mais revenons à nos petits bonheurs. La semaine passée, donc :

Un miracle a eu lieu, nous avons eu non pas une mais deux places de garde pour le magicien : une place en halte-garderie et une place en jardin maternel. Nous allons donc devoir CHOISIR !!

J’ai repris le tricot. Je tricote devant house of cards dans les bras de mon chéri. Et c’est chouette !

J’ai retrouvé une copine bibliothécaire à une formation (sur l’utilisation des Ipad en bibliothèque ou comment espérer réussir à proposer plein d’ateliers géniaux pour les enfants avec un budget mini, pas de projecteur et pas de temps) et j’étais bien contente de discuter avec elle dans un cadre un peu différent.

Avec le magicien, nous sommes allés voir le nouvel accrochage des collections permanentes du centre Georges Pompidou. Et c’était tout simplement un moment génial. Je vous en reparle plus en détail dès que je trouve le temps de le faire.

Le magicien et moi avons passé du temps avec des copines qui partent loin et longtemps (je suis un peu triste, mais c’est une chouette aventure pour elles !)… C’était chouette de les voir !

Et on a fini la semaine en beauté par la première rencontre des parents 2.0 : des gens super sympas (GreenwitchCléophisJune Prune… entre autres), des discussions intéressantes, un thé et du gateau au chocolat… que demander de plus ?

Et le magicien ?

J’ai l’habitude de lui donner son gateau par moitié, au goûter. Ces derniers temps, il me réclame les 2 moitiés, puis m’en tend une en me disant “maman maman” pour que je le mange. Un beau partage, non ?

A très vite !

Les petits bonheurs de la semaine (23 juin 2014)

Réussir à voir toute ma famille, même si comme d’habitude le passage à Lyon était express…

Un petit resto mère/fille sans mari ni magicien ! (on est allées au mendo)

Constater que ma nouvelle collègue est (enfin) arrivée, qu’elle comprend vite, qu’elle est motivée et qu’elle a l’air super sympa. Après un mois vraiment pas facile au boulot, ça fait du bien !

Aller manger chez des copains, et de dernier verre en dernier verre, rentrer chez moi à 2h du mat.

Avoir une journée rien que pour moi : faire la grasse mat’ jusqu’à 12h30, me dire vers 15h “tiens, il faudrait peut être que je mange”, aller bouquiner au soleil… Une fois de temps en temps, ça fait vraiment du bien.

Aller chercher le magicien et mon amoureux à la gare, le dimanche soir. Regarder le magicien dire “au revoir train, bisou bisou” et ne pas regretter une seconde la fin de mes quelques jours tranquille.

Et le magicien ? Mardi dernier, nous avons accompagné la classe de “Manie” à la ferme pédagogique. Le magicien a pu donner des feuilles à manger aux chèvres, nourrir les poules, voir un dindon, prendre un poussin dans ses mains, monter sur un tracteur… Et surtout, ils leur ont mis autour du cou un tablier avec une grande poche et dedans, ils ont mis un lapin. Le magicien était tout précautionneux et délicat, et il a adoré lui donner à manger. C’était vraiment un chouette moment.

Petits bonheurs de la semaine (16 juin 2014)

Un brunch surprise de mon chéri pour mon anniversaire avec des gens que j’aime.

Une soirée sympa avec mon frère et ma belle sœur pour parler de la boîte qu’elle veut monter.

Réussir à partir en grand weekend end en train sans trop galérer.

3 grasse mat’ de suite, merci à mon amoureux et à mes beaux parents qui se sont occupés du magicien le matin !

Ma belle-mère qui a pensé à moi et qui est allée faire un petit tour chez Valrhona (oui, mes beaux-parents sont géniaux)

Petits bonheurs de la semaine (16 juin 2014)

Écrire cet article dans un hamac, avec vue sur ça :

Petits bonheurs de la semaine (16 juin 2014)

Et le magicien ?

il profite de toute sa famille, joue avec son cousin (et ne lui balance pas trop de jouets dans la tête), va voir l’âne des voisins, est passionné par les poules, les coqs et les poussins, arrose les plantes comme Bulle et Bob et réclame Mouette (sa grand-mère), Papète (son grand-père) et Gaga (sa tante) pour chaque coucher. Bref, c’est chouette les vacances !

Moi, pour les jours qui viennent, je navigue entre la Drôme,  Lyon et Paris, donc les publications sur les blogs ne seront peut être pas très régulières même si j’ai avec moi ma tablette…

Petits bonheurs de la semaine (9 juin 2014)

– une nouvelle collègue qui va bientôt arriver à la bibliothèque. Après de multiples péripéties et de nombreuses déceptions, je ne l’espérais même plus !

– 2 jours de boulot seulement dans la semaine, c’est pas mal, surtout en sachant que je ne travaille qu’une journée la semaine qui vient !

– un nouvel ordinateur tout beau, ça fait du bien parfois de s’offrir un (gros) cadeau d’anniversaire !

– du soleil pour boire un coup en terrasse, en sortant du boulot. Profiter de quelques jours tranquille sans le magicien.

– une discussion avec quelqu’un à qui je tiens énormément, quelques larmes, de grandes déclarations, et l’impression qu’on va pouvoir avancer, finalement.

– les retrouvailles avec le magicien et son père, qui étaient partis 4 jours, dimanche soir. Découvrir que le magicien a appris à dire “piscine”, “pâté”, “piscine”, “volets” et “babouches”.

Et le magicien ?

J’en parle souvent ces derniers temps, mais je crois que l’apprentissage du langage est ce qui me fascine le plus depuis la naissance du magicien. Les nouveaux mots qui apparaissent chaque jour, le voir découvrir les possibilités que parler lui offre… Il commence à réclamer des choses qu’il ne voit pas (le bébé pour dormir, son doudou quand il est fatigué…). Mardi, on est allés dans une librairie/magasin de jouet qu’on adore et dans lequel il y a un train qu’il a eu beaucoup de mal à lâcher. Quand il a fallu partir, tout annonçait une crise : je le prends dans les bras, il commence à pleurer, se jeter en arrière… puis s’interrompt et me dit “tétine, tétine”. Le fait qu’il soit capable, à un moment difficile pour lui, d’identifier ce dont il a besoin, de l’exprimer et donc que je puisse répondre à sa demande… J’ai trouvé ça génial ! (bon, ça ne marche pas encore à chaque fois, hein…).

Petits bonheurs de la semaine (2 juin 2014)

Cette semaine, c’était :

– une rencontre avec Gabriel de la mare aux mots

– une après-midi à écouter parler de livres pour enfants,  en présence d’Ilya Green et de Stéphane Servant !

– un jour supplémentaire à trois.

– une soirée pour le départ d’une amie. Comme l’a dit le magicien, c’était la fête !

– un café avec un ami qu’on n’avait pas vu depuis notre mariage, il y a bientôt 3 ans !

– le lancement du groupe de parents des vendredis intellos de Paris. Si des lecteurs ou des lectrices de ce blog veulent venir parler de “devenir parents, qu’est-ce que ça a changé ?” le dimanche 29 juin de 15h à 17h aux 400 coups, c’est avec un très grand plaisir ! (il n’y a pas besoin d’être adhérent de l’association).

Et le magicien ?

Mon petit bonheur, c’était de le voir lire le livre des bruits, en imitant les bruits, mais aussi en nommant la mouette, les cloches ou le pigeon.

Mais j’ai aussi noté ses petits bonheurs (ou en tout cas les moments où il avait l’air particulièrement content cette semaine) :

– jouer à transvaser du riz avec une copine. Et surtout, après, passer l’aspirateur.

Petits bonheurs de la semaine (2 juin 2014)
Petits bonheurs de la semaine (2 juin 2014)

– faire de la peinture et se peindre consciencieusement le visage

– prendre le métro avec ses deux parents

– écouter un monsieur jouer de l’accordéon dans les couloirs du métro

– fouiller dans les vis et les écrous dans les rayons du BHV

– avoir le droit d’emmener son crocodile à tirer au parc avec papa, alors qu’avec maman c’est interdit. Décréter que c’est une grenouille qui fait “croa croa”.

– regarder l’eau qui coule dans le caniveau puisque le service de nettoyage a eu la bonne idée d’ouvrir l’arrivée d’eau juste devant notre immeulbe. Et constater qu’à cause de travaux, le bus a changé d’itinéraire et passe juste devant notre porte.

– assister à un spectacle de France Quatromme (et j’avoue que j’étais jalouse !)

Moi, aujourd’hui, j’ai 28 ans. Un petit bonheur ?