Abris

J’ai un peu du mal à trouver le chemin du blog en ce moment, pour différentes raisons. Mais j’ai découvert hier Abris, le dernier album d’Emmanuelle Houdart, et j’ai eu très envie de vous en parler.

Abris d'Emmanuelle Houdart

On y découvre des abris, des endroits dont on a besoin, tout au long de sa vie, pour se ressourcer. Des endroits où se blottir, seul, d’autres où se serrer contre les gens qu’on aime.

L’auteure en dit (ici) : “C’est un livre que j’ai voulu construire comme une ressource en cas de coup de blues, un livre-abri.” Et c’est exactement ce que j’ai ressenti à la lecture de ce livre. Il faut dire qu’en ce moment, j’ai justement besoin d’un cocon et j’ai trouvé dans ce livre ce dont j’avais besoin.

Il est plein de générosité. Il rappelle l’importance de s’entourrer des gens qu’on aime, mais aussi d’avoir son espace à soi. On y trouve une théière pleine, un chocolat viennois, des gateaux, mais aussi des livres, des héros protecteurs sortis de notre imaginaire…

Celles et ceux qui me connaissent où me lisent depuis un moment savent toute l’admiration que je porte au travail d’Emmanuelle Houdart. Ses illustrations m’interrogent, me questionnent, mais c’est la première fois (avec peut être Tout va bien, Merlin!) que je sors de la lecture d’un de ces albums avec une telle impression d’avoir repris des forces. Il me faudra du temps pour continuer à le découvrir (c’est d’ailleurs rare que je parle d’un livre aussi vite, je laisse d’habitude murir mes impressions), mais il m’a déjà fait beaucoup de bien.

Abris d'Emmanuelle Houdart
Abris d'Emmanuelle Houdart
Abris d'Emmanuelle Houdart
Abris d'Emmanuelle Houdart

En lisant ce que je raconte de ce livre, vous avez pu constater que c’est un album que j’avais acheté pour moi. Mais hier, je l’ai lu au magicien. Et il me l’a réclamé. Et re-réclamé. Et j’ai été impressionnée par la richesse des observations qu’il fait face à ces images, tant sur le sens global que sur des détails d’illustration.

Il faut dire que pour le magicien, ces illustrations sont familières. Le premier livre que je lui ai lu était un livre d’Emmanuelle Houdart, Tout va bien, Merlin ! (il faut absolument que je vous parle de cet album, en attendant allez voir ce qu’en dit Chlop). Et il aime et réclame souvent ses livres, mêmes ceux qui ne sont pas du tout pour les petits. Il adore les portraits de l’Argent par exemple. Mais je pense que c’est vraiment une illustratrice qui peut parler aux tout-petits, chose que j’ai constaté en voyant le succès de Tout va bien Merlin ! auprès des tout-petits, alors que les parents sont souvent beaucoup plus réticents !

En tout cas, moi je m’imagine tout à fait lire Abris à un bébé, et je pense qu’il peut vraiment toucher tous les âges, de la naissance à l’âge adulte.

Si vous voulez en voir plus, allez lire la belle chronique des livres et les enfants et découvrez les illustrations de l’album sur le site d’Emmanuelle Houdart. Et moi je vous en reparle (un peu) demain.

Advertisements

3 thoughts on “Abris

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s