6 mois de grossesse

Aujourd’hui, je suis enceinte de 6 mois et quelques jours. Une grossesse qui n’est pas de tout repos! (pour celles et ceux qui veulent continuer à penser que la grossesse est un moment forcément idyllique, sautez les quelques paragraphes qui suivent…)

De 3 semaines à 4 mois 1/2 de grossesse, j’ai été malade. Des nausées en continu. Des vomissements, beaucoup. J’ai tout “testé” : vomir en cachette au boulot, vomir dans le caniveau en tenant d’une main la poussette de mon fils. J’ai perdu 4 kilos. J’ai pris plein de traitements différents, dont du donormyl que je prends encore sous peine de voir les nausées revenir. Je n’ai pas mangé de chocolat pendant plusieurs mois, ce qui est vraiment un symptôme grave chez moi, et je ne peux toujours pas boire de boisson chaude. J’étais épuisée. Et il fallait continuer a travailler, à s’occuper du magicien…

Ca a quand même fini par passer.

A 5 mois de grossesse, j’ai eu des vertiges. Là, j’ai fondu en larmes dans le cabinet de la sage femme. Et accepté un arrêt de travail. Ça a commencé à s’améliorer, grâce entre autres à une semaine chez ma mère.

Et puis il y a 15 jours, j’ai eu des contractions. Beaucoup de contractions. Toutes les 4 minutes. Donc départ au milieu de la nuit à la maternité, plusieurs heures pour faire cesser les contractions et 36h d’hospitalisation. Heureusement, l’équipe de la maternité a été super, comme d’hab. Heureusement, mon col est toujours fermé, assez long, et il n’y a pas de (trop gros) risque d’accouchement prématuré. Après une seconde visite aux urgences en milieu de semaine (à la maternité de Montelimar cette fois, et eux aussi ont été top), parce que les contractions étaient toujours présentes, on a identifié un petit microbe qui était probablement responsable des contractions et mis en place un traitement.

Je suis donc arrivée chez mes beaux parents, en milieu de semaine dernière, complètement épuisée. Un petit virus n’a pas arrangé les choses. Depuis que je suis là, je dors, et je récupère à la vitesse d’une escargot. J’ai l’impression d’être un vieux téléphone dont la batterie ne tient plus : au bout d’1h30/2h, je dois aller m’allonger pour recharger. Je vais même rester quelque jours supplémentaire seule avec le magicien chez mes beaux-parents pendant que Paul va travailler, n’étant pas vraiment capable de m’occuper du magicien pendant les 13 heures d’absence de Paul. Et Paul organise la suite, entre changement des jours de crèche et baby sitter.

Je ne reprendrai pas le travail avant l’accouchement, et je dois au maximum me reposer. Heureusement, je n’ai pas besoin de rester alitée.

J’ai hésité à écrire tout ça ici. Parce que d’une part il est toujours difficile de trouver le bon équilibre entre ce qui doit rester privé et ce que je publie sur internet. Mais aussi parce que je ne veux pas trop me plaindre ou me faire plaindre. Parce que ce ne sont, malgré tout, que des désagréments et rien de plus grave. Parce que mon bébé va bien, grandit bien, que je suis toujours suivie dans une maternité de niveau 1, parce que ce n’est rien comparé aux femmes à qui on annonce, pendant la grossesse, des nouvelles qui mettent en danger leur vie, leur santé, ou celle de leur enfant.

Mais après tout, ce que je raconte fait partie de mon vécu et de mon ressenti pour cette grossesse, et je me suis dit que je pouvais l’exprimer.

Mais heureusement, cette grossesse ne se limite pas à ça. Cette grossesse, c’est aussi découvrir que je vais avoir une petite fille. Le papa a sauté de joie pendant plusieurs jours ! Et moi, je suis ravie, même si je pense que je le serais autant si c’était un garçon.

Cette grossesse, c’est commencer à la découvrir, tout doucement. Pour le moment, c’est une tête de mule qui n’aime pas les examens et n’hésite pas à se cacher pendant les échographies (elle a fait durer le suspens après l’échographie du 5e mois!), fuir le monitoring ou donner des coups de pied dans le capteur. C’est un bébé hyperactif toujours en mouvement dans mon ventre. On ne va pas s’ennuyer avec elle !

Cette grossesse, c’est surtout découvrir le magicien futur grand frère ! Je pourrais écrire un article entier pour noter toutes ses réactions. Il est intéressé par le bébé, il lui fait souvent des câlins ou des caresses. Au départ, il a beaucoup dit qu’il avait un bébé dans le ventre, lui aussi, et s’est beaucoup intéressé à ce qu’était une fille, un garçon… On essaye de lui expliquer que la grossesse aura un terme et que le bébé sortira du ventre, mais c’est tellement lointain, 3 mois, pour lui… Là, il a vu ma belle-soeur enceinte puis le bébé né, ça rend les choses plus concrètes ! Parmi mes réactions préférées :

Moi, enceinte de 3 mois, le magicien vient me caresser le ventre dans la salle de bain : “moi, je caresse le bébé, il est doux !”

Quand je lui ai demandé “à ton avis c’est un bébé fille ou un bébé garçon ?”, il m’a répondu “un bébé bonbon !” (on a trop lu Claude Ponti). Quand on lui a dit que c’était une fille : “dans le ventre de maman, il y a Bulle, dans le ventre de papa, c’est Bob !” (on a trop écouté Bulle et Bob)

La première fois qu’il a senti le bébé bouger, il a explosé de rire “le bébé, il me fait des blagues” “le bébé il dort pas, il joue”.

Sur mon ventre, avec les mimes qui l’accompagnent : “toc ! toc ! toc ! Y’a quelqu’un ? j’ouvre la porte… Oh, y’a un bébé!”.

A propos de son nouveau cousin “Chaton est sorti du ventre, maintenant il est dans les bras”.

“Quand ta petite sœur sera née, tu lui feras des bisous ?” “Et des caresses et des câlins aussi”.

Je ne lui ai pour le moment pas acheté de livres sur les grands frères, on a seulement lu “et dedans il y a” de Jeanne Ashbé à la librairie. Mais je ferai sans doute quand même une petite sélection avant la naissance !

Nous, on cherche un prénom. Autant le prénom du magicien s’est imposé facilement, autant là nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord… Parmi notre liste du moment : Célestine, Artémis, Rosalie, Juliette, Bulle, Ilya… Comme le prénom du magicien, nous cherchons un prénom pas trop courant mais qu’elle n’ait pas besoin d’épeler systématiquement. Aucun prénom de la liste ne se détache vraiment pour le moment. Le magicien, lui, trouve que “Camion citrène” c’est pas mal comme prénom ! Je lui cherche aussi un surnom pour le blog. Je pensais à P’tite Sorcière, mais Paul n’aime pas… Une idée ?

En tout cas, j’ai hâte d’être au soleil au printemps, avec ma petite puce dans les bras !

Advertisements

One thought on “6 mois de grossesse

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s