Les mots du magicien

Le magicien s’intéresse depuis longtemps aux sons, à la musique. Il réclament de la musique ou des chansons à longueur de journée, s’interrompt pour écouter un bruit dehors… Il aime les imiter. Même s’il comprend tout, parler l’intéresse moins.

Je me suis un petit peu inquiétée il y a quelques temps, car il n’avait pas l’air décidé à parler. Il faisait de longs discours incompréhensibles, était capable de répéter certains mots, mais ne montrait aucune envie de les utiliser de lui-même.

Je me suis dit, à un moment, que je devançais trop ses envies et que cela ne l’encourageait pas à parler (par exemple, au lieu d’essayer de dire gateau, banane ou chocolat, il suffisait de me montrer du doigt le bon placard !).

Et puis finalement, tout s’est débloqué d’un coup (comme par hasard juste après que j’ai mis les mots sur mon inquiétude, en en parlant avec Collègue préféré…). Et comme d’habitude avec le magicien, qui évolue vraiment par “à coup”, il a ensuite appris énormément de mots en très peu de temps.

Aujourd’hui, ses deux mots préférés, de loin, sont « au revoir » et « non ».

Au revoir s’est dit « Faufoir », « auvoir », et devient au revoir et s’accompagne toujours du geste de la main correspondant. Le magicien dit au revoir à toutes les personnes qu’il croise. Il faut le voir dire « au revoir » aux gens qui descendent du métro à chaque arrêt ! Il dit aussi au revoir aux voitures qui passent, aux pigeons qui s’envolent (souvent, il continue à dire au revoir alors qu’on ne voit même plus le pigeon !)… C’est aussi un bon moyen pour lui de dire « j’en ai marre, je veux partir ».

Mais surtout, pour nous, c’est un mot très précieux pour faciliter la séparation. Maintenant, quand je pars au travail, il me dit « au revoir » et ne se met plus à hurler. C’est le mot qui marque la fin de l’activité (« au revoir le livre » « au revoir la pate à modeler »…). L’autre jour, on se baladait et on a croisé un vendeur de ballon. Le magicien a fait son « hin hin » bras tendus qui veut dire « j’en veux un ! ». Mais on a répondu « c’est vrai qu’ils sont très beau ces ballons, mais maintenant, on leur dit au revoir et on continue la promenade », on a passé 5 bonnes minutes à dire au revoir aux ballons, parce que c’était pas facile quand même, mais il est ensuite parti sans se rouler par terre en hurlant / sans râler. Autant dire que le au revoir est précieux ! (bon, ça ne marche pas à tous les coups non plus).

« Non », c’est le mot qu’il répond à toute question, surtout quand il veut dire oui. Du coup, le dialogue suivant intervient 50 fois par jour :

– tu veux xxx le magicien ?

– Non.

– C’est un non qui veut dire oui ?

– Oui !

“Aco” (encore) est également souvent utilisé, et veut dire à la fois “encore” et “j’en veux”. Et puis, il a parfois son vocabulaire à lui, on ne sait pas trop d’où il vient. Par exemple, s’il te plait, c’est « fouaich ». Et puis bien sûr, “baboum” (badaboum) dès que quelque chose tombe ou fait un gros bruit, et “tadam” quand il est fier de quelque chose.

Et dans le reste de son vocabulaire, on trouve :

papa, maman, bébé (son poupon, mais aussi l’autre jour au musée le bébé peint sur le tableau !), pates (pas ce qu’il mange, mais quand on les utilise dans ses jeux de transvasement), pain, bateau (sur l’air de Bateau sur l’eau, pour me faire chanter la chanson), dodo, miam miam, cach’ pour caché, caca (en montrant sa couche, ce qui veut à dire à la fois pipi, caca et zizi)…

Et ceux qu’il sait dire, qu’il répète, mais qu’il ne daigne pas utiliser de lui-même : oui, anane (banane), pomme.

Ces deux derniers jours, il a découvert mamie (j’ai hâte qu’il le dise à ma mère !), papi, pot, pied, main et quelque chose qui ressemblait à « merci » !

Mais il reste particulièrement attaché aux sons. Déjà, c’est un zoo à lui tout seul. Il fait le chat (miaou), le chien (wouf wouf), l’âne (hi han), la poule (cot), le cheval (hiiiiii, en jetant la tête en arrière et en levant les bras style cheval qui rue), le lion (rrrrrrr), le loup (aouuuuuh), le singe (ou ou ah ah), la vache (mmmmhh), l’abeille (bzzzz), le pigeon (rrou), le hibou (hou hou)… Mais il fait aussi la sirène des pompiers (pa pa pa pa), l’aspirateur et le sèche cheveux (vvvvvvvvv, et pour différencier les deux, il montre le placard où c’est rangé), la douche (shhhh), la voiture (voum ou tut tut), le métro (tuuuuut, le bruit de la fermeture des portes ^^), l’éternuement (atchoum)…

Et pour tout le reste… Il sait très bien se faire comprendre autrement ! Par exemple, quand il m’apporte ses chaussures ou qu’il tape sur la porte d’entrée, il est très clair qu’il veut aller se promener !

Advertisements

One thought on “Les mots du magicien

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s