Ma voiture

Le magicien a ses goûts et ses envies bien à lui, et réussit très bien à les exprimer. Et il exprime un amour immodéré pour Ma voiture de Byron Barton.

Ma voiture

Ce livre présente avec des dessins aux couleurs vives et très lisibles un personnage, Sam, qui adooore sa voiture. Il raconte qu’il faut en prendre soin, qu’elle permet d’aller partout…

Ma voiture
Ma voiture

J’ai pu constater à de nombreuses occasions le succès de ce livre. Je l’avais d’ailleurs cité ici. Il faut dire qu’il est assez idéal pour les tout-petits : dessin facile, couleurs qui flashent, situation ancrée dans le réel, fascination des petits pour tout ce qui roule, surtout si ça fait du bruit (le magicien se met à hurler de joie quand un bus passe dans la rue), dernière page qui présente à la fois une foule de détails et un dessin très simple :

Ma voiture

Personnellement, j’ai parfaitement conscience de ça, et je l’utilise souvent au boulot. Ce livre m’a permis aussi d’évoluer par rapport aux stéréotypes filles/garçons : je me suis rendue compte que j’avais tendance, au début, à le proposer plus aux garçons qu’aux filles parce que “comme ça parle de voiture, ça va leur plaire”, avant de réaliser que c’était stupide et de le proposer aussi aux petites filles qui l’apprécient tout autant.

Mais ce livre ne me touche pas personnellement. C’est un bon outil, mais pas un coup de coeur.

Mais voilà, c’est le coup de coeur du magicien. En quelque sorte, le premier livre qu’il a vraiment choisi. Alors il fallait que je vous en parle ! Je lui avais déjà proposé une fois quand il avait six mois lors d’une séance à la bibliothèque et il avait déjà adoré, battant des pieds et poussant des cris. Et il y a quelques temps, à la librairie, il l’a repéré en présentation et a tendu les bras et hurlant (oui, le magicien crie beaucoup quand il est content) (quand il n’est pas content aussi d’ailleurs) jusqu’à ce qu’il puisse l’attraper. Il n’a pas daigné jeter un oeil sur les livres qu’on lui proposait (dinosaures dinosaures du même auteur pour son papa, l’imagier de Delphine Chedru pour moi). On l’a donc laissé choisir.

Et il a refusé de le lâcher le livre, même si c’était pas super pratique dans le Manduca !

Ma voiture

Depuis, son enthousiasme n’est pas retombé : on le lit en boucle. Quand on arrive à la fin et qu’on ferme le livre, il se met à râler jusqu’à ce qu’on recommence. Ca peut être 5, 6, 10 fois de suite. Aujourd’hui, je peux donc le réciter par coeur !

J’ai pu constater cet enthousiasme aussi chez de nombreux enfants à la bibliothèque. Et si on veut varier les plaisirs, on retrouve plein d’engins qui roulent dans Sur le chantier du même auteur.

Edit d’octobre 2015 : cet album a aussi le mérite de remettre en cause certains stéréotypes de genres, avec une femme qui répare la voiture. J’en parle sur Fille d’Album. En règle générale, Byron Barton semble attentif aux représentations à ne pas tomber dans les stéréotypes de genre et à représenter des personnages aux couleurs de peau différentes.

Advertisements

3 thoughts on “Ma voiture

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s