Frances Ha de Noah Baumbach

Frances Ha de Noah Baumbach

Pour une fois que je vais au cinéma, et qu’en plus je vois un film vraiment bien, il faut bien que je vous en parle !

Le résumé d’allociné tient en deux lignes : Frances, jeune New-Yorkaise, rêve de devenir chorégraphe. En attendant, elle s’amuse avec sa meilleure amie, danse un peu et s’égare beaucoup…

Je vous laisse découvrir la bande annonce :

Je ne vous parlerai pas du style du cinéaste ou de ses références apparemment nombreuses à la nouvelle vague française, je suis inculte à ce niveau là. Tout ce que je peux vous dire, mais si vous avez vu la bande annonce vous devez vous en douter, c’est que le film est en noir et blanc.

Par contre, je peux vous dire que ce film m’a beaucoup touché. Frances et ses amis et connaissances peinent à trouver leur place entre leur vie d’étudiants et leur vie d’adulte. Vie d’adultes dans laquelle il est compliqué d’entrer, surtout quand on cherche à évoluer dans le milieu de l’art et de la culture et à laquelle on n’accède pas sans quelques renoncements.

Alors Frances passe d’appartements en appartements, de colocation en colocation. Elle cherche à joindre les deux bouts. Essaye désespérément de trouver sa place dans une troupe de danse moderne. Danse dans la rue. Cherche désespérément un distributeur. Passe un week end à Paris.

Frances Ha de Noah Baumbach

Frances est jouée par Greta Gerwing qui est vraiment géniale. Le personnage a une maladresse telle qu’on oscille souvent entre le rire et la gène, quand on la regarde. Si le début du film est clairement drôle, il se teinte par la suite de sentiments plus mitigés.

Tout le film, donc, est une réflexion sur le passage à l’âge adulte. Quel compromis accepter ? Faut-il renoncer à ses envies ?

Et surtout, comment renoncer à une amitié fusionnelle d’étudiantes pour réussir à créer une amitié adulte, qui laisse de la place au reste de son univers ?

Frances Ha de Noah Baumbach

En effet, ce qui compte le plus, dans la vie de Frances, c’est son amitié avec Sophie, qu’elle vit comme une histoire d’amour. Elles vivent ensemble, passent leur temps ensemble, et imaginent leur futur ensemble. Frances préfère rompre avec son amoureux du moment plutôt que de prendre le risque de s’éloigner d’elle. Mais Sophie déménage. Puis travaille. Puis tombe amoureuse. Frances ne supporte pas de sentir cette relation lui échapper. Elle ne supporte pas la fin de l’exclusivité. Pourtant, il va le falloir, si elle veut garder Sophie dans sa vie.

Je crois que c’est pour ça que j’ai autant aimé ce film. Parce qu’il fait écho à ma vie et à certaines de mes préoccupations actuelles. Frances a mon âge. Elle ressemble beaucoup à une copine. Et moi aussi, je me demande comment faire la fois évoluer et perdurer une relation amicale fusionnelle.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s