Camper avec un grand bébé

La semaine dernière, destination camping avec le magicien !

Nous ne sommes pas des pros du camping : avant ce séjour, je n’avais campé qu’une seule fois ! Mais ma mère et mon beau-père ont pris cette habitude depuis quelques années, et j’avais très envie de les rejoindre pour passer une semaine en famille au bord de l’océan. Malgré quelques appréhension, notamment liées au sommeil du magicien (qui à la maison ne peut dormir que dans le noir) nous nous sommes lancés. Et nous avons eu raison, on a passé une super semaine, et le magicien a adoré le camping !

Voilà comment nous nous sommes organisés. L’idée n’est pas de donner un modèle absolu, mais si ça peut aider certains à préparer leurs bagages… Pour donner le contexte, on campait sous tente, mais plutôt confort, dans un camping 4 étoiles, sur un emplacement avec raccordement électrique et pas mal de matériel (mini frigo par exemple). Par contre, il fallait limiter le volume des bagages : ma mère partait avec une seule voiture pour tout le matériel de camping et nous on les rejoignais en train. il a donc fallu rationaliser et privilégier le matériel multi-usage !

Ma maman a apporté :

  • une tente 4 places avec deux “chambres”, une pour nous et une pour le magicien, et le matelas gonflable et les duvets pour nous.
  • un lit pliant pour le magicien qui servait aussi de parc, le soir (après le bain du magicien le soir, on sortait le lit de la tente et on l’installait dedans pour qu’il ne se ressalisse pas).
  • un vieux duvet qui a servi de couverture de jeux (même si le magicien ne restait pas vraiment sagement dessus !)

Dans nos bagages, il y avait :

  • une poussette qui servait aussi de chaise haute pour les repas et de table à langer, en position couchée avec le tapis à langer posé dessus.
  • des lingettes pour le change parce que l’accès à l’eau est pas toujours évident (même si on aurait pu faire coton + petite bouteille d’eau comme à la maison).
  • le babycook du magicien parce que Monsieur refuse de manger des petits pots salés, mais je pense que quelques jours de petits pots peuvent simplifier les choses.
  • le manduca parce qu’on n’imagine même pas partir sans et que c’est bien pratique pour monter la dune jusqu’à la plage.
  • des body qui craignent rien ou déjà tâchés/abimés pour la journée, et des body manches longues, un pull, des pyjamas chauds et une turbulette d’hiver pour les soirées et les nuits qui étaient frisquettes.
  • une tente de plage pour l’abriter du soleil, plus facilement transportable qu’un parasol (nous on a pris celle-là). Et puis penser au chapeau, éventuellement au tee shirt et à l’écran total !

Avec tout le reste de ses affaires, nos fringues, nos serviettes de plage et de bain, tout tenait dans une valise plus un (gros) sac à dos, on était très fiers de nous !

Mais surtout, il faut beaucoup de lâcher prise. Le magicien ne marche pas encore, mais se déplace et donc ne reste pas sur la couverture de jeu. Et le sol du camping est essentiellement composé de sable noir. Clairement, le magicien était crado toute la journée, ses vêtements étaient noirs, ses mains aussi… mais il était tout content de patauger dans le sable !

Pour la toilette, le camping était équipé avec un espace “nursery” dans chaque bloc sanitaire avec une baignoire pour les bébés et une petite douche pour les enfants un peu plus grands et un espace table à langer. Et ça c’était bien pratique ! (sinon, il existe des baignoires pliables ou des baignoires gonflables).

Pas la peine de partir avec la moitié de ses jouets si vous avez un bébé comme le notre, un peu commère, qui sera ravi de passer la semaine à regarder les gens et les chiens passer sur le chemin, à ramasser des brindilles par terre ou à jouer avec des gobelets en plastiques. On n’a même pas sorti les cubes qu’on lui avait apportés !

Pour les repas, c’était sur les genoux ou dans la poussette (impossible pour lui de se tenir à peu près tranquille sur les fauteuils de camping qui risquaient donc de basculer). Le mini-frigo nous a bien servi parce qu’on a pu préparer une partie des repas en avance et stocker, mais à mon avis une glacière peut tout à fait suffire si on fait au fur et à mesure ou qu’on prend des petits pots et qu’on achète les laitages en petite quantité. On a un avantage, le magicien prend ses biberons a température ambiante et mange froid. Sinon, je pense qu’on peut s’en sortir en faisant chauffer au bain marie sur un réchaud ou avec un chauffe biberon de voyage, mais on n’a pas testé !

Pour la nuit, aucun souci pour le magicien, crevé par ses journées bien remplies. Il s’endormait alors qu’il faisait encore jour, et il ne se reveillait pas plus tôt qu’à la maison. Par contre les siestes de l’après-midi ont parfois été un peu compliquées, parce que notre emplacement était très ensoleillé et que l’air était irrespirable dans la tente après 11h du matin. On a donc fini par sortir le lit et demander à nos adorables voisins si on pouvait l’installer à l’ombre derrière leur caravane, ce qu’ils ont accepté sans aucun problème ! Le magicien a donc fait ses siestes en plein air.

En un mot, partir avec un bébé au camping, c’est moins compliqué que ce qu’on pensait, et c’est décidé, on y retourne l’année prochaine !

Mais il faut souligner que la vie était facilité par la présence de notre famille : quand on est arrivés, la tente était déjà montée, tout le monde s’est occupé du magicien, c’est ma mère qui a géré les repas des adultes et la vaisselle, on s’est seulement occupé de ceux du magicien… La logistique prend plus de temps si on est seuls avec un enfant !

Advertisements

One thought on “Camper avec un grand bébé

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s