Un papa, une maman, deux chouettes livres !

Les figures des parents sont quasiment omniprésents dans les albums pour tout-petits. J’avais déjà présenté plusieurs de mes chouchous ici, mais j’en ai découvert deux nouveaux récemment. Deux livres cartonnés pour les tout-petits, pleins de tendresse et de douceur.

Le premier : une maman d’Alessandro Sanna chez Circonflexe.

une-maman-sanna.jpg

Le livre présente des mères et leur petits de différentes espèces animales. On trouve sur la première page la maman, toujours accompagnée du texte “une maman”, puis sur la page suivante la maman et son petit.

P1060631

Et sur chaque page, une déclaration d’amour inconditionnelle ou un geste tendre. Le tout avec des mots simples et sans jamais tomber dans la niaiserie.

Livres-0598.JPG

Livres-0599.JPG

J’aime beaucoup les illustrations. Des couleurs chaudes. L’aquarelle qui donne un petit effet de flou au dessin. Je trouve qu’énormément de douceur et de tendresse s’en dégagent.

Livres-0600.JPG

P1060633

Je trouve que ce livre est vraiment idéal pour un moment calin avec un tout-petit. Moi qui suis plutôt “stricte” dans ma lecture d’histoires (je lis le texte, point), celui-ci me donne envie, au fur et à mesure, de mettre en oeuvre ce qui y est illustré. Alors je plonge mon nez dans le cou du magicien, je le couvre de baisers, ou j’essaye de lui faire comprendre que pour prendre par la main il faut ouvrir les doigts…

Le deuxième : les mains de papa d’ Emile Jadoul à l’école des loisirs.

les-mains-de-papa-jadoul.jpg

Le livre s’ouvre sur des futurs parents et au centre de l’image les mains du papa posé sur le ventre de la maman : “toc toc toc”. Il se clot sur un calin à trois, environ un an plus tard :

P1060630

Entre les deux, ce sont les mains de papa qui ont accompagné bébé. D’ailleurs, on se place “à hauteur de bébé” et on ne voit pas le corps du papa en entier. Ces mains sont démesurées, comme il doit les voir.

Le trait de Jadoul est moins net que d’habitude, et comme pour le livre précédent, même si le style est très différent, je trouve que ce flou dans le dessin donne une impression supplémentaire de douceur et de tendresse. J’apprends ici qu’il a réalisé ce livre entièrement aux doigts, sans pinceau.

Le texte n’est composé que de quelques mots, le plus souvent des onomatopées.

Il ya les moments de calin, les moments de chahut :

P1060627

P1060628

Il y a les moments d’exploration aussi : le toboggan, les bébés nageurs, la première descente en luge…

P1060629

J’aime l’idée des mains des parents qui accompagnent l’enfant tant qu’il en a besoin. Mais qui, le jour où il n’en a plus besoin, n’hésitent pas à le laisser partir :

P1060626

“Et soudain… un… deux… trois… sans les mains !”

Petit détail, j’ai apprécié que les couleurs des vêtements du bébé soient neutres afin qu’on puisse s’imaginer comme on le souhaite une fille ou un garçon.

Le magicien adore ces deux livres, que je lis très souvent (à tel point que je tarde un peu à les rendre à la bibliothèque, pas bien !). Comme ils sont cartonnés, il peut les manipuler, et commence à comprendre qu’on peut tourner les pages (pas encore qu’il faut le faire page par page et toujours dans le même sens pour qu’on puisse lire l’histoire). Bon, on a encore un peu de mal à lui faire comprendre que les livres de la bibliothèque, on ne les met pas à la bouche…

Edit d’octobre 2015 : en ce moment, on a ressorti les mains de papa qu’on lit beaucoup avec la puce, et le magicien est également ravi de le réécouter !

Advertisements

3 thoughts on “Un papa, une maman, deux chouettes livres !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s