Papa-Longues-Jambes de Jean Webster

Oulà, presqu’un mois depuis mon dernier article ! Il faut dire que j’ai été bien occupée ces derniers temps : beaucoup de boulot et puis de super vacances au Maroc. ont je reparlerai très bientôt, dès que j’aurai trié les photos.

En attendant, un peu de lecture !

Pour une formation sur les “romans classiques pour la jeunesse”, je devais lire ou relire quelques titres.
J’ai donc choisi (entre autres) de me replonger dans Papa-Longues-Jambes de Jean Webster. Je l’avais lu vers 12 ans et j’en gardait un très bon souvenir, mais plutôt flou. Je pense l’avoir lu avec encore plus de plaisir que la première fois.

Papa-Longues-Jambes.jpg

Résumé : Judy est orpheline. Un généreux bienfaiteur décide de financer ses études à l’université. Il veut rester anonyme, et ne demande qu’une chose en contrepartie, que Judy lui envoie une lettre par mois, pour lui raconter sa vie à l’université. Même s’il est clair dès le départ qu’il ne lui répondra pas. Tout ce que Judy connait de lui, c’est sa silhouette démesurée qu’elle a vu s’éloigner. Elle décide donc de le surnommer Papa-Longues-Jambes (ou Papa-Faucheux dans les traductions plus anciennes).

Après un premier chapitre qui expose cette situation de départ, le livre est composé de toutes les lettres de Judy (sans réponse donc, ou quasiment). Et c’est un vrai régal.
Jusque là quasiment coupée du monde, elle découvre une vie de liberté, se cultive avec bonheur, se lie à des jeunes filles de la bonne société. Elle découvre également la vie à la campagne, New York où elle est invitée… Deux hommes vont prendre peu à peu une certaine place dans sa vie…
Le style de ses lettres est particulièrement vivant. Judy réagit souvent sous le coup de l’émotion et a une écriture très vive, souvent accompagnée de petits dessins. On sent son écriture évoluer d’une lettre à l’autre. Ses lettres sont la plupart du temps pleines d’humour.
Au delà du plaisir de la lecture, on découvre de nombreuses références littéraires et culturelles (très anglo-saxonnes par contre, certaines m’ont donc échappé). On en apprend un peu plus sur la société à l’aube du XXe siècle. J’ai particulièrement été intéressée par la vision de la femme dans ce livre, entre volonté d’émancipation (Judy aimerait pouvoir voter et est bien décidée à être engagée politiquement) et norme sociale très forte.

Un livre que je m’empresserai de recommander aux lectrices à la bibliothèque, donc. Même si j’ai quelques doutes sur l’âge auquel on peut le proposer. En effet, le style est simple et accessible dès 10-11 ans, mais à cet âge on manque d’un certain nombre de références et on passe à côté de certains éléments du livre… Une seule solution : le lire une première fois pour le plaisir de la découverte de la vie de l’adolescente et le relire quelques années plus tard pour apprécier tout l’arrière plan culturel et politique !

Moi j’attends avec impatience la suite, Chère ennemie, malheureusement plus publiée en France, mais j’ai réussi à me la faire prêter !

Advertisements

One thought on “Papa-Longues-Jambes de Jean Webster

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s