Maternité des Lilas : premières impressions

A Paris, il faut choisir très vite sa maternité.
Difficile quand on n’avait pas vraiment réfléchi à la question auparavant, qu’on vit dans la ville depuis peu et qu’on n’a pas de copines qui sont déjà passées par là pour nous conseiller.

Pour nous, il y avait deux critères essentiels :
– une maternité proche de chez nous, hors de question de traverser tout Paris
– une maternité où on puisse faire tout le suivi de grossesse (rendez-vous gynéco, sage femme, échographie, préparation à la grossesse)

Nous avons choisi la maternité des Lilas qui remplissait bien ces deux critères et dont la présentation, sur le site internet, nous a beaucoup plu.

maternite-lilas.jpg

De l’extérieur, ça fait pas rêver !

Pour son engagement, en particulier. Même si c’est une structure privée, ce n’est pas une clinique, mais un hopital qui s’est engagé à participer au service public et à ne pas avoir recours au dépassement d’honoraires (et ça c’est important à mes yeux, pour des raisons financières mais encore plus pour des raisons de principe). Créée en 1964, la maternité des Lilas s’inscrit à la fois dans la lutte pour que les femmes puissent disposer de leur corps, avec un centre de planning familial et un centre qui pratique des IVG. Parallèlement, comme elle l’indique sur sa page internet, “la maternité des Lilas s’inscrit dans le courant de la préparation à la naissance et du respect de la physiologie de l’enfant”. A mes yeux, le fait qu’il y ait à la fois ces deux engagements montre un vrai respect des droits et des choix de la femme, ce qui me permet de ne pas craindre une certaine “idéologie” autour de l’accouchement physiologique. (et je salue au passage l’action du collectif des usagers de la maternité des Lilas qui s’est battu pour que la maternité puisse continuer à offrir ces services).
Et pour deux phrases particulièrement importantes à mes yeux. “La présence du papa est toujours favorisée” (y compris en cas de césarienne, effectuée si possible en anesthésie péridurale pour que les parents puissent tous les deux accueillir le bébé), ce qui est indispensable pour moi. Et puis “les durées d’hospitalisation sont adaptées aux besoins des jeunes mamans” : la mode est à la sortie précoce de la maternité (ce que je trouve très bien si cela correspond à un choix de la mère) mais j’ai besoin de savoir que je ne sortirai pas de la maternité sans me sentir prête, et j’ai l’impression que juste après l’accouchement, j’aurai besoin de me sentir entourée par des professionnels.

Je suis allée à deux reprises à la maternité, pour l’échographie du 3e mois et pour un RDV de suivi avec un gynéco. Les deux médecins ont été très bien, surtout celle de l’échographie qui a pris le temps de tout nous expliquer, malgré le temps passé à mesurer le magicien qui bougeait dans tous les sens, même si ça voulait dire déborder un peu du temps du RDV. L’autre médecin a été plus expéditif, mais comme tout allait bien, il n’y avait pas de raison de prolonger le rendez-vous (et pour Apostille : pas de TV, comme quoi il y a des endroits où ils ne sont pas systématiques).
Première impression sur la maternité : un endroit un peu ancien, un peu “étriqué” (salle d’attente dans un couloir, salle d’examen où on peut quasiment toucher les deux murs en tendant les bras) mais bien entretenu et chaleureux. L’expo de photos (des mères avant et après leur accouchement) égaye agréablement les salles d’attente. Le personnel est adorable, médecin comme personnel d’accueil. Bref, une première impression très positive.
Lors de la première visite, on doit remplir son dossier : là encore, bonne impression. Quelques lignes pour s’exprimer sur l’accouchement que l’on souhaite dès la couverture du dossier. De nombreuses préparations à l’accouchement possibles, pour les mamans, mais aussi les papas. Une liste d’une dixaine de position d’accouchement possibles (même si je ne sais pas lesquelles seront vraiment accessibles avec une péridurale).

Dès le troisième mois, le suivi gynéco est organisé pour toute la grossesse, tous les rendez-vous sont fixés.
Le seul bémol : pas facile d’être suivi par une seule personne. Déjà, la maternité conseille d’alterner entre un RDV avec un gynéco et un RDV avec une sage femme. En plus, les emplois du temps des médecins sont assez chargés et on ne sait qu’au dernier moment quelle sage-femme va nous accueillir.Si tout se déroule comme prévu, j’aurai donc vu 2 gynéco (pour les échos et les RDV) et une ou deux sage femme. Personnellement, ça ne me dérange pas vraiment. J’ai privilégié les horaires de RDV (pour que mon homme puisse être là). Mais je pense que si on veut être à tout prix suivi par le même médecin, c’est possible à condition d’être très souple sur les horaires de RDV.

J’y retourne d’ici quelques temps, je vais pouvoir m’inscrire à la préparation à l’accouchement. J’en reparlerai sans doute ici !

Advertisements

2 thoughts on “Maternité des Lilas : premières impressions

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s