Marrakech, premier jour

Pour commencer, première découverte de la Médina. On visite à pied, dans les ruelles. Mais on n’est pas les seuls ! Finalement, ce qui m’a le plus marqué pendant cette semaine, c’est l’agitation constante dans la Médina. Piétons, carrioles trainées par des ânes, mais surtout mobylettes, mobylettes, et encore mobylettes ! Qui n’hésitent pas à se croiser et à se doubler dans les minuscules ruelles, malgré les piétons. Il faut une vigilance constante !

On débarque alors sur la place Jemaa-el-Fna, centre de la ville, juste à côté des souks. Après avoir affronté la circulation (traverser le chaos des voitures, c’est pas évident !), on découvre les tatoueuses au hénné, les stands de fruits secs, les vendeur d’oranges pressées, les musiciens, les montreurs d’animaux… et les propositions parfois très insistantes ! D’ailleurs, Chéri se retrouve au bout de dix minutes avec un serpent autour du cou (alors qu’on était bien décidés à éviter de cautionner la maltraitance de ces animaux). Il va falloir apprendre à dire non !

Après une première découverte du souk, petite pause place Rahba Kdima au café des épices, très agréable avec sa terasse ombragée qui domine la place, on y mange de bons sandwichs !

P1040436

Vue sur la place de la terasse du café.

P1040439

Puis en route pour la medersa Ben-Youssef. Pour moi, s’il y a un seul monument à visiter à Marrakech, c’est celui-là. Ecole coranique construite au XVIe siècle, elle m’a fait penser aux splendeurs du sud de l’Espagne. La cour et son bassin sont particulièrement agréables. La salle de prière est une splendeur.

P1040470

P1040448

P1040455

P1040460

P1040472

Nous avons pris un billet groupé pour l’entrée dans la Medersa, le musée de Marrakech et la Qoubba Ba’Adiyn, situés juste à côté. A faire si vous rester à Marrkech une semaine, mais vous pouvez vous en dispenser si vous n’y êtes que pour quelques jours. Le musée n’est pas passionnant. Et les billets n’étaient pas contrôlés à l’entrée de la Qoubba.

La qoubba est le plus vieux batiment de Marrakech. Si, de loin, elle n’est pas fascinante, elle dévoile une coupole magnifique :

P1040494

Le musée de Marrakech vaut plus, à mes yeux, pour l’architecture que pour les oeuvres qui y sont exposées. Une partie est consacrée à l’art contemporain marocain, mais j’ai trouvé qu’on voyait beaucoup plus intéressant dans les galeries d’Essaouira. La suite est consacrée à des objets plus traditionnels (bijoux, couteaux, vaisselle), mais rien de fantastique. Donc si on ne passe qu’un grand week end dans la ville, on peut s’en dispenser et préférer le Dar Si-Saïd, sur le même modèle (palais du XIXe et exposition d’objets traditionnels). Mais si on passe plus de temps dans la ville, autant profiter du billet groupé pour admirer l’architecture du palais, richement décoré (immense patio de marbre, plafonds en bois peints).

P1040503

P1040527

A noter un agréable petit café dans la cour du musée pour faire une petite pause (on peut y accéder sans payer l’entrée du musée).

Il est temps de rentrer faire une petite pause au riad, après avoir à nouveau traversé les souks !

P1040552

Le minaret de la Koutoubia.

Le soir, retour sur la place Jemaa-el-Fna, et découverte d’une toute autre ambiance : des dizaines de gargottes sont montées dès la tombée de la nuit. On y trouve de tout ! Grillades, tripes, escargots, gateaux, thé… Chaque gargotte a son (ou ses) rabatteurs, on est donc sans arrêt interpellé.

Nous nous décidons pour un de ces “stands” et nous nous régalons de brochettes, viande grillée et légume grillés (comme je suis enceinte, j’ai décidé d’éviter au moins toutes les crudités). C’est pas de la grande cuisine mais pour 15 euros à deux, on se goinfre de grillades !

P1040745

On finit le repas avec des patisseries achetées à des vendeurs ambulants et le “thé aux épices” vendu sur certains stands, délicieux (je serais incapable de dire ce qu’il y a dedans, mais c’est très fort et très bon!)

Ce qui est agréable, c’est que même si bien sûr une grande partie de l’animation de la place dépend des touristes (on retrouve les montreurs d’animaux, les tatoueuses au hénné (qui font les tatouages quasiment dans le noir), les vendeurs de souvenirs), les marocains sont aussi très nombreux, ce qui évite l’impression “d’attrape touristes”. Ils viennent écouter les conteurs (ma grande frustration des vacances : ne pas comprendre ces conteurs, qui sonvent s’accompagnent de musique), manger un morceau. Les stands qui m’ont le plus marquée sont ceux des vendeurs de dents!

Une première journée bien remplie ! Demain, on part en excursion dans l’Atlas !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s