Madrid : 1er jour, le musée de la Reine Sofia

Je suis retombée il y a peu sur les photos d’un grand week end à Madrid, et j’ai eu envie de vous en faire profiter un peu. Parce que vu la température actuelle, des photos de ciel bleu, de café en terrasse en tee shirt fin octobre, ça fait du bien, je trouve !

P1040109

Dire qu’on a mangé une glace sur cette petite place ! Vivement les beaux jours !

Fin octobre, j’ai donc abandonné mon homme quelques jours pour profiter d’un grand week end entre copains (avec mon meilleur ami, son amoureux, et un autre ami). Au programme : musées, ballade et shopping !

Pour les “modalités pratiques” :

aller-retour easyjet : 70 euros par personne environ, au départ de Roissy

location d’un petit appart appartenant à l’Hostal Stella, en plein centre ville (métro Callao) : 100 euros la nuit. L’hotel ne fait pas très envie (et ils ne parlent pas un mot d’anglais ni de français à la reception), mais les appartements à louer sont dans un immeuble résidentiel à moins de 10 mètres de la place Callao. L’équipement est basique  : un coin cuisine ouvert sur la pièce à vivre, une chambre, une salle de bain. Il y a tout le nécessaire (y compris sèche cheveux, machine à laver, couvertures supplémentaires). Nous étions 4, mais on peut y loger jusqu’à 5 (une chambre avec un lit double + un lit simple et deux lits une place qui servent de canapé dans la “pièce à vivre). Bref, aucun charme mais bien pratique !

La vie à Madrid n’est pas très chère. On a pu se faire plaisir en mangeant des tapas et en faisant la fête le soir sans que ça ne pèse (trop) sur le porte monnaie.

Lepremier jour, le temps d’arriver, de s’installer, il est environ 14h et il pleut un peu. On décide donc de commencer directement par les musées.

On attaque donc par le musée de la Reine Sofia, musée d’art moderne et contemporain.

Nous n’avons fait qu’une partie du musée, celle consacrée à la période 1920-1960 (en environ 2h30). Beaucoup d’artistes espagnols, bien sur, quelques Miro, mais surtout pas mal de Dali (peintre qui, je l’avoue, me touche assez peu). Beaucoup aussi d’artistes d’autres nationalités (une belle série de photos de Man Ray en particulier). Un cadre chouette, une période que j’adore, mais finalement une petite déception. J’ai l’impression que c’est un sous-centre Georges Pompidou et il manque franchement d’explication ou d’organisation claire de l’ensemble.

guernica.jpg

Cependant ce musée est à voir absolument pour 3 salles : celles consacrées à Guernica. En effet, le musée a rassemblé le tableau lui-même, bien sûr, mais aussi de nombreux dessins et tableaux préparatoires, qui occupent deux grandes salles. La confrontation de ces “essais” et du tableau final est tout simplement fascinante.

Le soir, tapas et découverte du vermuth al grifo (du vin cuit épicé avec un peu d’eau gazeuze, miam !) dans un bar. Mais on est trop crevés pour profiter vraiment des nuits madrilènes, ça sera pour le lendemain !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s