La vie d’une bibliothécaire : chouette, une nouvelle commande !

L’arrivée des commandes, pour moi, c’est un peu Noël.

Je peux déballer des cartons entiers remplis de livres. En feuilleter quelques uns. Me dire “ah tiens, je devrais lire ça… et ça aussi… ah et puis ça ça a l’air pas mal”.

Je suis aussi heureuse que si on me les offrait à moi. Peut être même encore plus, parce que je pense à certains lecteurs à qui ça va faire bien plaisir ! (Par exemple, les Légendaires ou les Nombrils en BD, perso, ça me laisse plutôt indifférente, voire même je trouve ça plutôt moche, mais je sais que dans l’heure qui suivront leur mise en rayon, ils seront empruntés).

Aujourd’hui, on en a reçu 97 ! Autant dire que c’était la fête. Même si ça veut dire qu’on va passer le mois de novembre à enregistrer les livres dans le catalogue et à les équiper (antivol, tampon, code-barre, filmolux transparent pour les couvrir, cote, logos…).

Une découverte et un vrai coup de coeur :

princesse-finemouche.gif

Princesse Finemouche de Babette Cole

La princesse Finemouche est bien décidée à ne pas se marier. Elle désirait continuer de vivre dans son château, avec ses petits chéris (monstres, crapauds…) et toute sa liberté. Mais ses parents sont bien décidés à la caser avec un prince. Elle réussit à tous les décourager jusqu’à ce que débarque le prince Flambart triomphe de toutes les épreuves qu’elle impose. Comment s’en débarasser ?

Je connaissais cet auteur mais pas ce titre. Et il est tout simplement hilarant !

Le décalage entre Finemouche est l’image de la princesse de conte de fée est jubilatoire, les illustrations qui illustrent les épreuves imposées par la princesse à ses prétendants sont géniales. Un petit instant de frayeur quand arrive Flambart (non, on va quand même pas avoir une fin niaise avec ce crétin ?) mais Babette Cole refuse jusqu’au bout les clichés du conte de fée, et Finemouche préfère la liberté au mariage coup de foudre avec un prince (en apparance) charmant.

J’adore les illustrations de Babette Cole, en particulier ses monstres, qui ressemblent beaucoup à ceux de j’ai un problème avec ma mère, mon livre préféré de Babette Cole, où un jeune garçon trouve sa mère sorcière un peu encombrante…

Une belle critique de ce livre ici sur le joli blog Superchouette.

Bref, à découvrir absolument, avec des enfants de 4 à 7 ans. Il faut vite que je trouve une classe à qui raconter un de ces livres (la prochaine que je reçois, c’est sur le thème du cirque, raté !).

Pas mal de nostalgie :

john-chatterton-detective.jpg

John Chatterton détective d’Yvan Pommaux

Le chat détective John Chatterton enquête sur la disparition d’une petite fille vêtue de rouge. Son enquête va lui rappeler plusieurs contes bien connus…

Les chouettes illustrations d’Yvan Pommaux, son talent pour faire allusion aux grands contes, son aspect première BD… On n’avait pas ce livre à la bibliothèque, à mes yeux c’était une erreur à réparer !

C’était un livre que je lisais à mes petits frères, et que j’ai aussi beaucoup lu aux petits élèves de ma mère, donc un souvenir précieux pour moi.

A partir de 4 ou 5 ans.

trois-amies.gif

Trois amies de Judy Blume.

Stéphanie raconte les changements qui arrivent dans sa vie et celle de ses amies, les surprises et les secrets, et le fait d’avoir presque treize ans et de rentre en sixième.
Elle habite tout près de ses deux plus proches amies : Rachel, qui est sa meilleure amie depuis le CE1, et Alison, qui a quitté la Californie pour venir habiter dans le Connecticut. Stéphanie parle aussi des garçons : Eric Macaulay, Peter Klaff, Max Wilson et un élève de quatrième qui porte un blouson couleur chartreuse que Stéphanie appelle Jeremy Dragon. (4e de couverture)

C’est un des romans qui ont marqué mon adolescence. J’ai d’ailleurs dévoré l’intégrale des romans de Judy Blume. Je suis partagée entre l’envie de m’y replonger pour voir ce que ça vaut de mes yeux d’adultes, mais j’ai peur que ça brise la magie du souvenir…

Et un côté “les bibliothécaires se font plaisir” :

Lucky-Luke-contre-Pinkerton.jpg

Lucky Luke contre Pinkerton, d’après Morris, dessin d’Achdé, scénario de Pennac et de Benacquista

Nous avons décidé de racheter quelques Lucky Luke, et mes collègues et moi avons été intrigués par le dernier paru. Un scénario de Pennac et de Benacquista, on ne pouvait pas passer à côté !

Mon collègue l’a piqué le premier, j’espère le récupérer dans les jours qui viennent !

Bien agréable l’arrivée de cette commande juste au moment de mon retour au boulot en tout cas !

Vivement la fin du mois, où on pourra aller dépenser plein de sous en librairie ! Un budget de 400 euros dans une librairie pour enfants, j’en ai d’avance les yeux qui brillent !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s