La fille de mes rêves de Christophe Lambert et Sam Vansteen

la-fille-de-mes-reves.jpg

Résumé : Dans un futur proche on pourra donner rendez-vous à la fille de ses rêves en se connectant à Real Dream, un lieu virtuel de rencontres auquel on accède la nuit, pendant le sommeil. Kamel, gardien de nuit chez Real Dream change son avatar avec celui de Marc Herpoux, un cadre d’entreprise. Ainsi il pense avoir une chance d’approcher Lara Rastelli, la remplaçante de son professeur de français (Electre). Mais tout se complique quand un virus entre dans les rêves et tue pour de bon…

Un bon roman de science fiction. La société présentée est finalement très proche de la notre. Real Dream ressemble à une version plus sophistiquée de meetic. Les rêves réunissent les clichés parfaits des rendez-vous romantiques (promenade en gondole à Venise, plage paradisiaque, etc).

Les autres changements sont des changements de détails : téléphones et outils technologiques un peu plus sophistiqués, jeux vidéos perfectionnés. Les lycées sont “sponsorisés” par des entreprises, avec stage obligatoire dans l’entreprise en fin de scolarité.

Kamel, le héros, est un ado comme les autres, attachant, à la fois sérieux (il travaille pour aider sa mère) et un peu glandeur. Lycéen dominé par ses pulsions, ses envies sont plus sexuelles que romantiques et il a tendance à confondre amour et désir. Un peu looser dans la vie, il espère bien vivre mieux dans ses rêves. Bien sûr, il ne se rend pas compte que sa meilleure amie est amoureuse de lui et qu’elle est celle qui lui faut. Il préfère fantasmer sur sa prof de français.

Les chapitres alternent entre la vie de Kamel et l’enquête menée par la police autour de la mort d’un homme liée à Real Dream. En effet, l’entreprise tente de dissimuler l’existence du “virus meurtrier”. Les deux policiers jumeaux sont des personnages attachants.

Cette alternance entretient le suspens et on se laisse entrainer par une intrigue sans temps mort. J’ai d’ailleurs lu ce roman en deux jours. Un petit bémol cependant, une fin un peu trop rapide.

Encore un roman pour ados ! Mais cette fois, à réserver aux ados. Même si j’ai passé un bon moment, certains passages sont (trop) prévisibles et le livre manque un peu de profondeur pour un public adulte. Certains personnages sont un peu caricaturaux. Mais il est parfait pour des jeunes de 13-14 ans.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s